Pourquoi investir dans l’immobilier locatif à Villeneuve d’Ascq ?

Si vous vivez à Villeneuve d’Ascq et que vous souhaitez placer votre argent ailleurs que sur le Livret A et ses 0,50%, il est peut-être temps pour vous de penser à une autre façon de faire. Aujourd’hui, via cet article, nous allons vous expliquer comment le fait d’investir dans l’immobilier locatif pourrait vous rapporter doublement, notamment sur le long terme. La première étape ? Trouver des maisons et appartements à la vente sur Villeneuve d’Ascq, mais pas n’importe comment ! On vous explique cela.

Les avantages d’investir dans l’immobilier locatif à Villeneuve d’Ascq

Pour vous lancer dans l’immobilier locatif, il faut vous ôter une idée de l’esprit : il n’est pas nécessaire d’être riche pour faire du locatif à Villeneuve d’Ascq. En effet, si vous souhaitez acheter un appartement d’une valeur de 100 000 €, il ne vous suffit que de 10% de la somme (pour couvrir les frais de notaire par exemple). Le reste ? En utilisant l’effet levier du crédit immobilier. Attention cependant, pour que cela fonctionne, il vous faudra respecter une règle : toucher un loyer au moins aussi élevé que le montant mensuel du crédit (voire un peu plus afin de dégager ce que l’on appelle un cash-flow).

En parallèle : Comment en finir avec les punaises de lit

Ainsi, ce seront vos locataires en place qui rembourseront le crédit, et à terme des 20 ou 25 ans de remboursement, vous serez à la tête d’un bien immobilier d’une valeur de plus de 100 000 € (en comptant l’inflation immobilière). Libre à vous ensuite de le revendre et de toucher le jackpot, ou de le garder et de générer des revenus passifs chaque mois avec les loyers. Avec cette seconde solution, vous serez donc doublement gagnant : vous aurez créé un revenu mensuel avec un patrimoine immobilier à la clé ! Les rendements seront bien meilleurs que dans les livrets standards, certains investissements locatifs rapportent près de 10% ! Cependant, pour atteindre cette somme, il faut parfois se lancer dans des travaux d’optimisation (comme la division du logement par exemple).

A lire en complément : Comment Nantes a su redevenir attractif pour les entreprises ?