Vaut-il mieux opter pour une porte de garage battante ou sectionnelle ?

Lorsqu’on possède un garage, c’est en général sur la porte que l’on concentre le plus ses efforts. En effet, comme c’est un lieu où l’on va faire sortir et rentrer régulièrement son ou ses véhicules, il faut que le système d’ouverture soit adapté à ces besoins. S’il faut à chaque fois perdre du temps, car l’aménagement n’est pas assez pratique, on n’est pas sorti d’affaire ! Aujourd’hui, on va s’intéresser en particulier à deux types de portes de garage : le modèle à battants et celui sectionnel. Lequel privilégier ?

La porte de garage battante

On commence par le type de porte le plus ancien, car c’est celui qui possède le système le plus simple. En effet, une porte battante est simplement composée de deux battants qui s’ouvrent en général vers l’extérieur du garage même s’il est toujours possible de choisir le sens d’ouverture. Il faut cela dit avoir un recul suffisant dans son garage pour que ce soit possible ! Contrairement à une croyance populaire, il faut savoir qu’elle peut être motorisée comme pour un portail classique. Pas besoin donc de se déplacer à chaque fois pour l’ouvrir à la main !

A lire en complément : Pourquoi et comment isoler le plancher de votre maison

Le principal avantage de ce type de porte se situe au niveau de l’isolation (en savoir plus sur le site https://www.novoferm.fr/porte-de-garage/battante/). En effet, vous pouvez jouer davantage sur l’épaisseur et les matériaux qu’un système sur rail. De plus, il est relativement peu onéreux.

La porte de garage sectionnelle

Contrairement au modèle à battants, la porte de garage sectionnelle n’a pas besoin d’espace à l’avant ni à l’arrière pour son ouverture. Les rails se placent en effet au niveau du plafond ou des murs selon que l’on souhaite une ouverture latérale ou verticale. Le principe est le suivant : un tablier composé de plusieurs panneaux articulés va se déployer le long d’un rail. C’est très pratique et esthétique, mais c’est moins intéressant pour l’isolation puisque l’épaisseur des panneaux doit rester contenue.

Dans le meme genre : Le self-stockage, la solution miracle à vos problèmes d’espace

Dernière chose : on peut l’automatiser, mais c’est très réglementé puisqu’il y a déjà eu des accidents par le passé. Faites attention !