Construction : ce qu’il faut retenir de l’assurance dommages-ouvrage

Maintenant que vous avez obtenu un prêt et que vous avez élu un constructeur, souscrivez à une l’assurance dommages-ouvrage. Celle-ci est d’une importance capitale, car elle protège le maître d’ouvrage contre les vices de construction. Il est obligatoire de contracter cette assurance notamment dans le cadre de la réalisation d’une maison individuelle.

L’assurance dommages-ouvrage en quelques mots

L’assurance dommage-ouvrage est le type d’assurance à souscrire même 24H avant le début des travaux. Cette formule permettra au maître d’ouvrage de bénéficier d’un remboursement des travaux de réparation relevant de la garantie décennale. Parfois, elle est incluse dans le contrat de construction, mais le propriétaire est libre de l’accepter ou non. Cette assurance dure 10 ans à compter de la réception des travaux, au terme de la garantie de parfait achèvement.

Les avantages d’une assurance dommages-ouvrage

L’assurance dommages-ouvrage permet au propriétaire d’obtenir très rapidement un remboursement en cas de dommages liés à un vice de construction. Elle vous épargnera les longues procédures judiciaires. Vous n’aurez plus à atteindre la décision du juge avant de recevoir la somme dans votre compte. Vous pouvez donc immédiatement enclencher les travaux de réparation nécessaires. En plus, vous n’aurez pas à ester en justice le constructeur afin de bénéficier d’une couverture, car c’est l’assureur qui s’en occupe.

Les risques couverts par l’assurance dommages-ouvrage

Il a été dit plus haut qu’elle garantit le paiement des travaux de réparation liés à la garantie décennale. Cette assurance comprend une protection contre les vices de construction et les malfaçons menaçant la solidité de la demeure. Les dommages pouvant être associés aux responsabilités des entrepreneurs, architectes, techniciens… intervenus pendant la construction sont également couverts. Notez toutefois que l’assurance dommages-ouvrage ne prend pas en charge les retards d’achèvement des travaux ni les sinistres survenant sur le chantier.

Maintenant que vous connaissez l’essentiel sur l’assurance dommages-ouvrage, il ne vous reste plus qu’à faire la chasse aux informations pour trouver la compagnie d’assurance susceptible de vous satisfaire.